Comment un appareil auditif est-il remboursé ?

Temps de lecture : 2 minutes Toutes les informations pour savoir comment votre appareil auditif sera remboursé : prix, réforme 100% Santé, prise en charge Assurance Maladie et mutuelle…

De nombreux seniors subissent une altération de l’audition liée à l’âge. Dans certains cas, un appareil spécifique pour améliorer l’ouïe est alors nécessaire. Toutefois, cela représente un certain coût. Plusieurs questions peuvent alors se poser. Un appareil auditif remboursé, est-ce systématique ? Quelle part exacte est remboursée ? Quelles sont les conditions ?  Pour y voir plus clair, suivez ce petit guide d’informations sur le prix d’un audioprothèse et sur ses modalités de remboursement.

Quel est le prix d’un appareil auditif ?

Selon le Syndicat des audioprothésistes (SDA), le montant d’une prothèse auditive pour une oreille s’élève en moyenne à 1 535 €. Cette somme comprend l’ensemble des prestations de base, de suivi et d’adaptation de l’appareil. Il est à noter que les tarifs peuvent varier considérablement d’un dispositif à un autre.

La réforme 100% Santé a réparti les appareils auditifs en deux classes :

  1. Les audioprothèses de classe I qui répondent aux exigences du panier 100% Santé. Les prix sont encadrés, et ne peuvent dépasser 950€ au total. Cela permet, depuis 2021, de supprimer le reste à charge.
  2. Les dispositifs auditifs appartenant à la classe II qui affichent un prix déterminé par l’audioprothésiste, et ne garantissent pas un reste à charge nul.

Quel que soit l’appareil pour lequel vous optez, le professionnel de l’audition vous remet un devis détaillé. Ce support de réflexion vous permet d’évaluer quelle part sera prise en charge si vous recherchez un appareil auditif remboursé.

Appareil auditif remboursé par l’Assurance maladie

La prise en charge varie en fonction du dispositif que vous avez choisi (une prothèse auditive de classe I ou II). Quelle que soit votre décision, une consultation médicale préalable est nécessaire.

La prescription médicale d’un spécialiste obligatoire

Pour bénéficier d’un appareil auditif remboursé, vous devez disposer d’une prescription médicale. S’il s’agit d’un premier appareillage, c’est un médecin oto-rhino-laryngologiste (ORL) ou bien un médecin généraliste formé en otologie qui doit rédiger l’ordonnance. En revanche, le généraliste de votre choix peut assurer le renouvellement de la prescription.

La prise en charge de l’Assurance Maladie

Votre caisse d’Assurance Maladie applique un taux, généralement de 60%, à sa base de remboursement. Rappelons que pour les appareils auditifs, cette base est de 400€ par oreille.

Pour les appareils auditifs de type 1, les prix étant encadrés, le remboursement de l’audioprothèse sera bien pris en charge par votre assurance maladie et la complémentaire.

Pour un dispositif auditif de classe II, le taux de remboursement « classique » de 60% sera appliqué sur le prix de base de 400€.  Le prix de ces aides auditives étant libre, il est possible qu’un reste à charge subsiste, malgré l’intervention de votre complémentaire santé.

Le remboursement de votre audioprothèse par votre mutuelle

Si vous optez pour un appareil auditif de classe I et que vous disposez d’un contrat de mutuelle responsable, vous serez intégralement remboursé. En effet, votre complémentaire santé complétera totalement les prestations de votre caisse d’Assurance Maladie. Si vous disposez de la complémentaire santé solidaire (qui remplace, depuis 2019, la CMU-C et l’ACS), vous bénéficierez également du tiers-payant intégral lors de l’acquisition de votre aide auditive de classe I.

Si vous choisissez plutôt une prothèse de classe II, votre mutuelle vous dédommagera à hauteur des garanties souscrites. Selon votre formule, le reste à charge sera plus ou moins élevé. N’hésitez pas à vous rapprocher de votre mutuelle si vous avez des questions sur le sujet.

Retour haut de page