1. Ma vie de senior
  2. / Bien-être des seniors
  3. / Tendinite de De Quervain : causes, diagnostic et traitements

Tendinite de De Quervain : causes, diagnostic et traitements

Temps de lecture : 5 min

Selon une étude publiée dans le Journal de traumatologie du sport, 6,4 % des tendinites concernent le poignet. Plus intéressant encore, 75 % des tendinites du poignet sont des tendinites de De Quervain. Vous souffrez d'une douleur localisée à la base du pouce ? Définition, symptômes, causes, traitements... découvrez notre guide sur la tendinite de De Quervain. 

ndinite quervain

Tendinite de De Quervain ou ténosynovite : de quoi parle-t-on ?

Quelles sont les causes de la ténosynovite de De Quervain ? 

Quels sont les symptômes de la maladie de De Quervain ?

Tendinite du pouce de De Quervain : quels examens pour confirmer le diagnostic ? 

Tendinite au pouce et au poignet : comment soigner la ténosynovite de De Quervain ?

 

Tendinite de De Quervain ou ténosynovite : de quoi parle-t-on ?

La tendinite de De Quervain, également connue sous le nom complexe de ténosynovite, est une pathologie de la main et du poignet, et plus particulièrement des tendons permettant la levée du pouce 👍.

Si tout le monde peut contracter une tendinite de De Quervain, cette affection touche le plus souvent les femmes après 40 ans, et notamment celles qui souffrent d’arthrose par ailleurs.

Quelles sont les causes de la ténosynovite de De Quervain ? 

Plusieurs facteurs peuvent expliquer l’apparition d’une ténosynovite de De Quervain :

  • À la suite de mouvements répétitifs ou de microtraumatismes au niveau du poignet : certaines activités professionnelles (mécaniciens, secrétaires, couturières…), sports (sports de raquette, basket…) ou loisirs (jardinage, musique, poterie...) augmentent le risque de souffrir d’une tendinite de De Quervain. 
  • Une fragilisation antérieure ou actuelle du poignet ou du pouce : entorse, fracture, arthrose, arthrite inflammatoire…
  • Une dégradation des tendons provoquée par le vieillissement
  • Le stress
  • Le tabagisme
  • Le diabète
  • Le cholestérol

Quels sont les symptômes de la maladie de De Quervain ?

Les patients atteints de la ténosynovite de De Quervain le savent : une douleur vive située sur le bord externe du poignet est le principal symptôme de cette affection. En fonction des patients, cette douleur peut survenir de manière progressive ou brutale, et gêner les patients de manière ponctuelle ou permanente. 

Selon les cas, d’autres sensations désagréables sont parfois associées à la tendinite de De Quervain :

  • Des irradiations douloureuses jusque dans l’avant-bras
  • Un gonflement au niveau de la base du pouce
  • Une sensation d’engourdissement touchant le dos du pouce et l’index
  • Un claquement anormal lorsque votre pouce est mobilisé
  • L’impression que vos tendons grincent lorsque vous bougez votre pouce ou votre poignet
  • Des difficultés à saisir un objet ou à fermer complètement la main

Tendinite du pouce de De Quervain : quels examens pour confirmer le diagnostic ? 

Vous souffrez des symptômes exposés précédemment ? Dans ce cas, prendre rendez-vous chez votre médecin traitant est crucial pour en finir avec votre inflammation. 

Consultez votre médecin traitant : la manœuvre de Finkelstein 

En s’appuyant sur le test intitulé « manœuvre de Finkelstein » (c’est toujours mieux que de s’appuyer sur votre pouce…), le médecin confirmera ou non la présence de la tendinite de De Quervain.

Ce test consiste à :

  • poser votre pouce sur la paume de votre main ;
  • bloquer votre pouce avec vos doigts ;
  • plier votre poignet vers votre auriculaire (surnommé le petit doigt pour les intimes).

Si vous souffrez d’une douleur à la base du pouce en réalisant ce test, vous êtes probablement confronté à une tendinite de De Quervain.

Des examens complémentaires pour confirmer la tendinite du poignet de De Quervain

Selon le diagnostic établi par le médecin, vous serez invité à réaliser un ou plusieurs examens médicaux :

  • Une radio du poignet afin de mettre en lumière les causes de votre tendinite : complication liée à une fracture du radius, excroissance osseuse, phénomène de calcification (dépôt anormal de calcium au niveau des tendons)...
  • Une échographie dans le but de localiser avec précision l’inflammation (tendon court extenseur, long abducteur du pouce...) 
  • Une tomodensitométrie, qui permet d’obtenir une image en 2D ou 3D de votre main via des rayons X.
  • Une scintigraphie osseuse, une technique d’imagerie médicale utilisée pour détecter des lésions osseuses.

Tendinite au pouce et au poignet : comment soigner la ténosynovite de De Quervain ?

Dans la majorité des cas, la pathologie de De Quervain se soigne avec du repos, une attelle et la prise d'anti-inflammatoires. En cas de persistance des douleurs, le patient sera orienté vers la case chirurgie. 

Faut-il reposer la main et le pouce pour guérir une tendinite de De Quervain ?  

Puisque la tendinite de De Quervain résulte d’une sollicitation excessive du poignet et du pouce, la mise au repos est le meilleur remède pour éviter d’aggraver la situation.

Quel type d'orthèse en cas de ténosynovite ? 

Le repos total étant parfois difficile à appliquer, une orthèse poignet-pouce (attelle) est généralement prescrite pour éviter les mouvements brusques et faciliter la convalescence.

Cette orthèse est utilisée en appareillage de jour comme de nuit. 

Quels traitements médicamenteux pour guérir d'une tendinite du poignet de De Quervain ?  

La prise d’anti-inflammatoires et d’antalgiques par voie orale est le traitement médical le plus courant pour réduire les douleurs en cas de ténosynovite de De Quervain.

Si les douleurs persistent, votre médecin pourra vous prescrire des infiltrations locales de corticoïdes.

Quand opérer une tendinite de De Quervain ? 

En dernier recours, une opération chirurgicale sera proposée au patient souffrant de cette pathologie du poignet. L'opération est généralement envisagée dans les 3 à 6 mois qui suivent le premier traitement (immobilisation, orthèse, anti-inflammatoires).

Cette intervention, qui se déroule en ambulatoire et sous anesthésie du membre supérieur, consiste à réaliser une incision cutanée de 3 et 4 cm sur le bord externe du poignet : le tunnel dans lequel passent les tendons douloureux est sectionné, ce qui supprime l'inflammation. 

Après l’opération, des séances de kiné sont prescrites afin de rééduquer le poignet et d'accélérer la guérison. 

Sur le même thème

Newsletter

Inscrivez-vous
pour être informé de toutes nos actualités par email !

Vous voilà inscrit à la newsletter Maviedesenior ! Nous vous informerons des dernières actualités par email.